HAROPA

Newsletter #3 - Mai 2020 - Votre question

- Ports de Haropa

Publié le

La reprise asiatique est-elle au rendez-vous ?

Aujourd’hui, à la suite de la crise sanitaire puis de celle de la production, le nouveau défi est la crise de la demande, notamment en Chine.

Ainsi, bien que l’activité des usines ait été réenclenchée, ces dernières exportent principalement en Europe et aux Etats-Unis, zones encore en confinement ou en tout début de reprise. De nombreuses commandes prévues en mars ou avril ont été reportées sur juin.
En Corée du Sud, pays qui n’a pas vécu de confinement général, la situation économique n’a jamais été stoppée bien que celui-ci soit largement tributaire des autres pays pour sa propre industrie. De ce fait, la paralysie des marchés étrangers a donc eu un très lourd impact sur son activité économique. C’est le cas notamment pour certaines matières premières provenant d’Afrique et pour des pièces détachées sophistiquées fabriquée en Europe. La crise sanitaire et le confinement dans ces pays ralentit la chaîne logistique des importations et dans le même temps le niveau de production.

Des ports asiatiques 100 % opérationnels

Grâce à la levée du confinement, les ports asiatiques ont pu reprendre leur activité, avec des services maritimes maintenus et des blank sailings – annulation de rotations de navires - en baisse.
En Chine, les ports, considérés comme des équipements critiques pour l’économie, ont été parmi les premiers à redémarrer. Les entreprises de transports, qui étaient fermées durant le confinement chinois, ont repris leur activité permettant à nouveau l’acheminement et l’évacuation des marchandises dans les ports. 
En Corée du Sud, les services portuaires sont également assurés.

N'hésitez pas à nous interroger, nous répondons à toutes vos questions et sollicitations dans un délai garanti de 48 heures.

Contactez-nous par mail à push@haropaports.com ou par téléphone au 02 32 74 72 06.

 

Retour sommaire