HAROPA

Newsletter #2 - Mai 2020 - Votre question

- Ports de Haropa

Publié le

NOUS REPONDONS A TOUTES VOS QUESTIONS :

Quelle est la situation du marché des céréales ?

 

Il existe actuellement un décalage important entre le marché intérieur où depuis le début du confinement on a constaté une baisse des activités de la meunerie, de l'éthanol et de l'amidon - avec en conséquence moins de blé consommé sur le marché intérieur que ce qui était prévu - et le marché extérieur où la demande reste très forte. 
Les pays traditionnellement acheteurs tels que l’Egypte et l’Algérie ont poursuivi leurs appels d’offre. La demande s’est même un peu amplifiée du fait de la constitution de stocks pour éviter les ruptures pendant la crise et de l’augmentation de la demande dans certains pays comme le Maroc qui anticipe une mauvaise récolte du fait de la sécheresse. Le début du ramadan a aussi eu un effet amplificateur sur les achats de céréales. Le marché extérieur est néanmoins resté assez équilibré en avril car les principaux exportateurs (UE, Mer Noire, US, CND) disposaient encore d’une offre suffisante. Actuellement c’est la France qui dispose encore de marchandises à exporter - plus encore avec la baisse de la consommation intérieure – et qui continue à expédier des volumes importants face à une offre qui ralentit en Mer Noire. 
S’agissant des taux de fret de vracs céréaliers, il n’y a pas d'évolution particulière. Le BDI (Baltic Dry Index) a très légèrement augmenté en avril mais est depuis redescendu et reste à un niveau très bas.

N’hésitez pas à nous interroger, nous répondrons à toutes vos sollicitations : push@haropaports.com ou par téléphone au 02 32 74 72 06

 

Retour sommaire