HAROPA

FAQ

- Ports de Haropa

Publié le

En tant que complexe portuaire majeur en Europe et au regard des nouveaux défis faces auxquels nous met cette crise sanitaire, il nous a semblé indispensable de faire évoluer nos méthodes de travail en créant PUSH, un programme commercial agile et proactif. 
Notre premier objectif est de mieux vous accompagner en vous aidant à trouver des solutions concrètes et sur-mesure pour répondre à vos besoins, mais aussi en fournissant des informations précises sur l’offre globale de HAROPA.

Vous pouvez nous joindre par téléphone au 02.32.74.72.06
Ou sur notre adresse email push@haropaports.com

Les blank sailings correspondent à la neutralisation du voyage d'un (ou plusieurs) navire(s) à l'initiative de l'ensemble des partenaires d'un consortium afin d'adapter l'offre de transport à des baisses importantes de la demande du marché. Ces baisses peuvent être prévisibles en raison de leur caractère saisonnier (ex : jours fériés du nouvel an chinois) ou la conséquence d'un phénomène imprévisible durable (ex : Covid-19).

Nous constatons que les blank sailings touchent actuellement plusieurs trades qui concernent l’Europe, l’Extrême Orient/Sud Est Asie, l’Asie du Sud (Inde/Pakistan/Bengladesh/Sri Lanka) ainsi que l’Amérique du Nord.
Vous pouvez consulter la liste des services maritimes actuels sur notre site web HAROPA rubrique LMR (Lignes Maritimes Régulières)

Les capitaines des navires qui font escale au Havre ou à Rouen doivent informer la Capitainerie, via une déclaration maritime de santé (DMS) normalisée, toute pathologie qui se déclarerait à bord. Les DMS réceptionnées par les applications informatiques de gestion des escales sont transmises à l’Agence Régionale de la Santé (ARS). C’est ensuite l’ARS qui décide des mesures à prendre : visite médicale à terre ; confinement en cabine ; envoi d’une équipe spécialisée ; refus d’entrée du navire. L’ensemble des informations nécessaires sont mises en ligne sur le site internet de HAROPA. Cela peut aller d’une simple visite médicale à terre, d’un confinement en cabine de la personne malade, l’envoi d’une équipe médicalisée à bord en mer, jusqu’au refus d’entrée du navire dans le port. La Capitainerie est tenue informée des dispositions ordonnées par l’ARS et des consignes à transmettre aux personnes qui ont à opérer à bord. Les agents maritimes et terminaux qui accueillent les navires seront également informés des instructions données par l’ARS tout comme les différents services au navire.
En complément de ces dispositions, les GPM du Havre et de Rouen ont passé une convention avec le SAMU SCMN du Havre et de Rouen qui prévoit leurs conditions d’intervention suivant la position du navire en mer ou à quai (pour la prise ne charge d’une ou deux personnes maximum). Cette convention nous permet soit de projeter une équipe médicale à bord, alors que le navire est en mer, pour analyser un cas suspect à la demande de l’ARS, soit lorsque le navire est à quai, de bénéficier à tout moment de l’analyse du SAMU qui décide alors du type d’intervention (envoi à bord d’une équipe médicale spécialisée, prise en charge par une ambulance normale ou simple consultation médicale à terre) et de la mise en œuvre d’éventuelles mesures de protection.

Dans chacun des ports de l’axe Seine, des plans de continuité d’activité (PCA) ont été mis en œuvre pour poursuivre l’accueil des navires et l’ensemble des opérations portuaires. Tous les services sont restés opérationnels et ont été effectués dans le strict respect des mesures de sécurité, afin de préserver la santé de tous et cela durant toute la période de confinement.

Vous retrouverez dans notre newsletter chaque semaine plusieurs indicateurs clés des services et solutions opérationnels sur l'axe Seine tels que l’indicateur du taux d’occupation terminaux.